Comment draguer dans le bus ?

Vous avez déjà croisé une fille dans le bus qui vous a laissé de marbre ? Ou simplement une jolie fille avec qui vous avez échangé des regards mais à qui vous ne saviez pas quoi dire pour l’aborder ?

Cet article est fait pour vous !

Lorsqu’on prend le bus régulièrement, il n’est pas rare de voir et revoir les mêmes têtes, et surtout une fille en particulier qui attire notre regard et que nous n’avons jamais abordée.

Que ce soit la fille qui a toujours ses écouteurs sur les oreilles ou celle qui est silencieuse et que vous n’avez jamais entendue parler, il est toujours possible de faire évoluer la situation, c’est ce que nous allons voir tout de suite : comment draguer dans le bus au juste ?

Draguer dans le bus : l’approche des petits pas

Dans certains cas, il est possible de ne pas tout faire en une fois et d’étaler le processus de séduction sur plusieurs jours voire semaines.

Cette approche à petits pas peut se faire dans le cas où c’est une fille que vous croisez régulièrement dans le bus parce qu’elle prend souvent le bus aux mêmes horaires que vous durant l’année.

Soyez sûr qu’elle va prendre le bus régulièrement si vous souhaitez procéder de cette façon, sinon ça tomberait à l’eau, en particulier si vous faites ça en fin d’année scolaire.

De la même manière que pour progresser en course à pied en courant 10 minutes, puis 15 minutes, puis 20 minutes jusqu’à 30 minutes et ainsi de suite, pour draguer une fille dans le bus, vous allez approcher plus ou moins progressivement. Tout dépend si vous êtes pressé ou non.

Puisque cela fait déjà quelques temps que vous la croisez, il est temps de se placer à proximité d’elle, de préférence face à elle de façon à ce qu’elle puisse vous voir et relativement proche (moins de 5 mètres).

Au début il faut la chercher du regard pour croiser le sien, maintenir un petit peu le contact visuel et lui sourire.
Si cette simple étape est remplie vous avez deux possibilités :

  • Vous pouvez l’aborder directement si le bus est relativement vide (en vous approchant d’elle, en face ou juste à proximité) ou si vous êtes assez proche d’elle.
  • Si pour quelque raison que ce soit vous n’avez pas la possibilité de l’aborder (trop de monde, vous êtes avec des amis, vous arrivez à votre arrêt, elle arrive à son arrêt…), attendez la prochaine fois.

Dans tous les cas, l’étape d’après consiste simplement à l’aborder, un simple « Bonjour » accompagné d’un sourire suffit.

Pour étoffer un peu plus « Salut, ça fait un moment qu’on se croise dans le bus et on ne s’est jamais parlés, dis moi tout : d’où est-ce que tu viens comme ça ? / comment t’appelles-tu ? / à quel arrêt est-ce que tu descends ? »

Posez la question de votre choix. Si elle vous plaît vous devez déjà savoir à quel arrêt elle descend, ce qui vous donne déjà le temps dont vous disposez avec elle.

NB : selon son âge, tutoyez-la ou vouvoyez-la, je vous laisse juge là-dessus.

Là vous devriez avoir le temps de faire un minimum connaissance avec elle, demandez-lui ce qu’elle fait dans la vie, interrogez-la sur ses études ou sur son travail (si vous voyez qu’elle a l’air un minimum passionnée quand elle vous en parle), ou comme toujours sur ses passions.

Si vous avez pu avoir une conversation assez poussée avec elle, ou du moins qu’elle a été assez réceptive (rires, sourires, temps de parole équivalent…) demandez lui son numéro sans détour.

Une simple phrase directe du type « Écoute Jeannette, je t’ai trouvée sympa et je vais devoir descendre au prochain arrêt, je prendrais bien ton numéro de téléphone. Je t’appelle pour qu’on s’organise quelque chose la semaine prochaine. » suffit largement. N’en faites pas des tonnes, soyez juste sincère, léger et sympathique.
Ajoutez une pointe d’humour si vous le souhaitez.

Si vous sentez que vous n’avez pas construit un rapport assez intime pour lui demander son numéro, progressez dans la discussion chaque fois que vous la voyez et prenez son numéro sans traîner.

Par la suite, rappelez-la et proposez-lui un rendez-vous comme n’importe quelle fille rencontrée dans la rue, dans un bar, en soirée… Et à vous de jouer !

Dans certains cas, il faut être rapide !

Dans certains cas, la fille du bus qui vous plaît revient de façon récurrente et vous la croisez toutes les semaines.

Par contre dans d’autres cas, vous voyez une jolie fille pour la première fois et peut-être pour la dernière… Si vous laissez filer l’occasion.
Dans ce cas présent, il n’y a pas trente six solutions : il faut agir, et vite !

En effet, vous avez potentiellement le temps jusqu’à son arrêt pour prendre son numéro.
Le cheminement est le même que dans le cas précédent sauf qu’il va falloir compacter.

Placez vous proche d’elle dans le bus de manière à pouvoir directement l’aborder.

Utilisez la phrase inverse que dans le cas précédent « Salut, je prends souvent le bus et c’est la première fois que je te vois, où est-ce que tu vas ? »

Soyez souriant et assuré dans votre approche, ne tremblez pas ou ne restez pas de marbre en lui parlant, il ne s’agit pas de lui faire peur (c’est vite arrivé dans un bus).

Cherchez à savoir où elle va en le lui demandant pour estimer le temps dont vous disposez pour la séduire.

Le but est de la mettre rapidement en confiance en la faisant rire et en lui posant les bonnes questions de manière à enchaîner par un « Je t’ai trouvée bien sympathique, je te propose d’échanger nos numéros et je t’appelle dans la semaine pour aller boire un café. »

Encore une fois, libre à vous de construire une phrase plus élaborée et plus adaptée au contexte.

Le mieux reste toujours de faire intervenir une private joke en prenant son numéro.

Si vous avez été léger, fun et intéressant, il y a peu de chances qu’elle vous résiste !

Par la suite, il faudra passer par la case appel et rendez-vous mais ce n’est plus dans le cadre de cet article.

Les spécificités de la drague dans un bus

La drague dans le bus est particulière, de la même manière que dans la rue ou dans un bar, il y a des choses qui aident et d’autres qui n’aident pas du tout.

Entre le bus qui peut être bondé, la fille qui a ses écouteurs, les gens qui vous regardent, cela peut vous mettre mal à l’aise et vous faire perdre vos moyens.

Voyons comment s’adapter à quelques particularités du bus :

  • La fille écoute la musique : mettez-vous juste devant elle et montrez lui que vous voulez lui parler. Évidemment ne parlez pas avant qu’elle ait enlevé ses écouteurs, elle ne comprendra rien. « J’espère que je ne te dérange pas trop au milieu de ton solo de guitare. Je rêve ou tu écoutes Plug In Baby de Muse ? » Ça c’est dans le cas où vous connaissez la musique, faites dans le contextuel. Si vous ne connaissez pas, rien n’empêche de lui demander : « Elle est super sympa cette musique, il faut absolument que je sache ce que c’est ! » Dans tous les cas vous pouvez rebondir sur ce qu’elle écoute, ça partira très bien étant donné que vous commencez par un sujet qui lui plaît : sa propre musique.
  • Trop de monde/la peur du jugement : c’est une appréhension normale, on se dit que draguer au milieu des gens n’est pas vraiment l’idéal. Il est clair que ce n’est pas l’idéal, pour autant ce n’est pas impossible. Si vous croisez une jolie fille que vous risquez de ne jamais revoir, mieux vaut l’aborder et passer pour un mec sûr de lui dans le bus ou avoir des regrets et ne pas savoir ce qui aurait pu se passer en ayant perdu une occasion ? Le choix est vite fait ! De plus les gens autour de vous ont souvent des soucis plus importants (surtout les français !) que vous regarder en train de draguer une inconnue. Et même s’ils y prêtent attention, peu importe, vous ne les connaissez pas et vous ne reverrez pas. Apprenez donc à passer outre cette peur du jugement et assumez-vous !
  • Le compte à rebours : l’obstacle numéro 1 est la contrainte de temps. Le bus étant en mouvement, la fille que vous voulez séduire peut arriver n’importe quand à destination. C’est pourquoi, si c’est une fille que vous pensez ne pas revoir, il faut faire vite ! Vous pouvez toujours tenter le tout pour le tout si vous voyez qu’elle va descendre au prochain arrêt que vous n’avez encore rien fait « Écoute, je t’ai observée pendant le trajet, j’aime beaucoup ton style et j’aimerais bien te revoir, quel est ton numéro ? » Dans le genre direct vous pouvez difficilement faire mieux. Si c’est dit avec assurance et sincérité cela peut largement passer !

En résumé, la drague dans le bus n’est pas chose aisée, toutefois si vous vous y prenez correctement c’est tout aussi jouable que dans n’importe quel endroit.

Veillez simplement à être rapide (à moins que vous croisiez la fille souvent) parce que dans un bus, le temps est compté.

Faites moi part dans les commentaires de vos expériences vécus dans les bus, et surtout comment ça s’est terminé !

Par Fabien, voyageur occasionnel.

meetic

meetic

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.